Les hommes, les abeilles et les pesticides

Publié le par Thierry T

Les ABEILLES sont des acteurs de la biodiversité. Leur présence est non seulement indispensable à la production nationale de miel et d’autres produits de l’apiculture mais aussi à la pollinisation et donc à l’agriculture.
Les mortalités importantes d’abeilles enregistrées
en divers points du globe ( du essentiellement aux pesticides) et en France mobilisent la communauté scientifique et les professionnels .

Page d'accueil BienvenueVente de timbres
   Mes publications Musiques de filmsLe Niger

Les néonicotinoïdes bientôt totalement interdit (Médiapart)

Pétition mai 2017 pour l'interdiction totale des néonicotinoïdes

24 mars 2017 : Le Friponil enfin interdit .

19 mars 2016 : C’est à la suite de plus de deux heures et demi de débats intenses dans l’Hémicycle que l’amendement à la loi Biodiversité proposant une interdiction des néonicotinoïdes à été adopté de justesse à 30 voix pour et 28 voix contre.

La fin du permis de tuer les abeilles se joue en ce moment même à l’Assemblée nationale. Plus de soixante députés, dont l'ex-ministre de l’Ecologie Delphine Batho, sont en train de batailler avec ardeur face à la pression des lobbies pour maintenir un amendement qui vise à interdire totalement les pesticides néonicotinoïdes dès l’année prochaine.

Rapport 2011 de l'UNEP ( programme des nations unies pour l'environnement)


l'abeille et la voiture

1) Le rôle des abeilles

Les abeilles sont un maillon essentiel de la biodiversité : elle permettent la pollinisation , le transport de grains de pollen permettant de féconder les plantes et de très nombreuses cultures et arbres fruitiers. En 2005, l’apport des insectes pollinisateurs dont les abeilles aux principales cultures mondiales est évalué à 153 milliards d’euros, soit 9,5 % de la production alimentaire mondiale. Enfin, les abeilles sont indispensables à la production de miel et des autres produits de la ruche. L’agriculture française compte 800 000 ruches, réparties dans 12 000 exploitations en métropole, qui produisent 14 800 tonnes de miel.

2) Pourquoi les abeilles sont elles menacées ?

La mortalité élevée des abeilles (jusqu'à 60% de mortalité)  enregistrée en divers points du globe et en France mobilisent la communauté scientifique, les professionnels et les pouvoirs publics depuis plusieurs années. L'exposition aux pesticides est pour beaucoup la cause principale ..
En butinant les fleurs traités et en buvant dans les flaques d'eau contaminées , les abeilles sont exposées aux pesticides. Ces produits altèrent leur mémoire, elles se souviennent moins biendu chemin de retour à la ruche et les rendent plus vulnérables face aux prédateurs. Avec moins d'abeilles, la pollinisation est plus faible, la production est de moins bonne qualité et moins abondante.

3) A propos des pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles

L'association Pollinis a lancé en 2013 une pétition à signer pour interdire l'utilisation de ce type de pesticides.
Le lobying des multinationales agrochimiques comme Bayer par exemple est important et l'interdiction totale de ces pesticides qui générent des profits très importants pour ces sociétés ne sont pas prêts de disparaitre.
C'est la raison pour la quelle beaucoup d'associations ont signé la pétition mais aussi beaucoup de nos co-citoyens car l'utilisation de ces pesticides accentue la mortalité des abeilles qui ne cesse de croitre ces dix dernières années et donc va générer des conséquences graves sur la chaine de vie ..

4) Le problème

3 pesticides tueurs-d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année – sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques – empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant « non-traitées ».
De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à trois ans après le traitement et que les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles !

Loi biodiversité : L'interdiction des néonicotinoïdes abrogé !
Les néonicotinoides ne nuisent pas aux abeilles selon Bayer

A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgré la soi-disant interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi à blanchir leurs pesticides et à maintenir leurs profits – et pour longtemps !
Si nous ne faisons rien, voici ce qui va se passer dans les 2 prochaines années :

- les pesticides néonicotinoïdes continueront à être utilisés pour les cultures d'hiver, imprégnant ainsi durablement les sols et l'eau...
- les cultures de printemps et d'été "non traitées" seront infectées par les résidus de ces pesticides, et empoisonneront les abeilles...
- la mortalité massive des abeilles ne déclinera pas, malgré la soi-disant "interdiction" des néonicotinoïdes.


STOP AU MASSACRE DES ABEILLES ( fondation Nicolas Hulot - pétition)

Autres supports d'information
Causes et conséquences de la disparition des abeilles
Association "les ailes de la vie" 
Les hommes et les abeilles 
le film
 
Vous aimerez aussi :
la transformation du climat
Terres stériles


Si l'abeille disparaissait du globe, l'homme n'aurait plus que 4 ans à vivre ...film à visionner :

 

Les hommes, les abeilles et les pesticides
Les hommes, les abeilles et les pesticides

ff

 

74
64
82

Publié dans Notre planète

Commenter cet article

baldenberger 25/11/2016 14:07

pour ceux qui sont intéressés par la philatélie : http://philatelier.over-blog.com/2015/11/l-abeille.html

Mirela 16/05/2016 13:40

On oublie trop souvent que les abeilles sont très importantes pour la biodiversité, merci de nous le rappeler à travers votre article.