Les présidentielles : comparaison des programmes sur l'économie

Publié le par Thierry T

Cet article synthétise toutes les propositions des candidats à la présidentielle 2017 sur les problèmes économiques. Fiscalité, travail, entreprise, retraite, dette publique, finance, commerce , lutte contre la pauvreté, agriculture sont les principaux thèmes abordés.
Cibler les problèmes économiques est plus dans mon domaine , il m'est plus aisé de les analyser .
Je vais donc tenter de faire mon opinion et de faire mon choix par thématiques sans faire de choix partisan et bien que je sois , dans mes gênes, un homme de gauche.

Thierry T synthèsePage d'accueilVente de timbres
   Mes publications Chrétiens du mondePour aller plus loin

1) PREAMBULE

L'Environnement est une thématique très importante pour moi , d'autant que les conséquences climatiques et géophysiques vont peser sur les générations à venir. Malheureusement, l'environnement n'a jamais fait bon ménage avec l'économie et surtout la qualité de vie de nos concitoyens. L'environnement "c'est encore pour les idéalistes" comme Jean Luc Mélenchon, le seul à en parler sérieusement (avec Benoit Hamon) dans son programme.
Le peuple attend des solutions pour maintenant (et pas des solutions pour des problèmes qui interviendront dans 20 ans !); baisser la courbe du chômage, atteindre le plein emploi, augmenter le pouvoir d'achat, ne pas baisser les retraites, autant de sujets (souvent économiques) qui font la une des débats politiques.
Et pourtant, dans les prochaines décennies, les conséquences climatiques vont avoir un impact budgétaire très important. 2016 est l'année où les coût induits liés aux catastrophes naturelles, tremblements de terres et cyclones entres autres, ont été les plus hauts. Et cette courbe ne cesse d'augmenter , du à la plus grande intensité des tremblements de terre et à l'augmentation de leur nombre.
L'environnement et la société, thématiques primordiales sans doute mais dont les propositions des candidats, louables certes mais peu convaincantes au regard des différents lobbying existants. Le monde ne changera pas en un jour si ce n'est une destruction brutale du modèle économique, sociétal et environnemental  mondial.
Autre point pas à peine soulevé par l'ensemble des candidats: la future crise financière et bancaire qui se pointe à l'horizon. Les candidats n'en parlent pas car ils n'ont pas de solutions concrètes à proposer sinon de faire peur à leurs électeurs et de les voir s'enfuir de leur électorat. Mieux vaut pour eux une politique politicienne qu'une politique vérité.

D'autres parts, le problème de gouvernance va se poser car les élections législatives viennent juste après l'élection du président de la république. Or , mettre ses promesses à exécution signifie avoir une majorité parlementaire. A mon avis, seul François Fillon a des chances d'avoir une majorité parlementaire (même si ce n'est pas gagné). Pour les autres candidats, et surtout les favoris que sont E.Macron et M.LePen, une majorité parlementaire relèverait du miracle.
Et donc, avant de traiter plus en détail les propositions économiques de chacun des candidats, mon vote se dirigerait plus vers F.Fillon, non pas que j'adhère totalement à son programme (et à l'homme) mais parce que la France a plus de chances de ne pas être bloquée dans ses réformes ( qui seront nécessaires tant nous avons pris du retard) .

Les sous thématiques économiques que je vais aborder:

FISCALITEENTREPRISETRAVAIL
RETRAITEDETTE PUBLIQUE AGRICULTURE
Lutte contre la pauvretéCOMMERCEFINANCE

A propos d'Emmanuel Macron
 


2) FISCALITEfiscalité

a) La TVA

François Fillon et Jacques Cheminade sont les seuls à proposer une hausse de TVA de 2 points ( le taux de TVA passerait de 20% à 22%) .De plus cette proposition est en lien avec la diminution des charges sur les salaires qui incombent aux entreprises.
Ainsi , les exportateurs bénéficieront d’une baisse des coûts de production sans augmentation de charges puisque leur production n’est pas soumise à la TVA nationale. Conséquence, les prix de leurs produits baissent sur les marchés étrangers et deviennent ainsi plus compétitifs.
Les importateurs subiront, eux, la hausse de la TVA alors que leurs coûts restent inchangés. Les prix de leurs produits augmentent, ils deviennent donc moins compétitifs d’autant que les prix des produits des entreprises produisant sur le territoire, eux, ne bougent pas, la hausse de la TVA étant compensée par la baisse des charges.
Bien que cette mesure peut avoir un effet inflationniste sur le marché français , elle aura pour conséquence de dynamiser les entreprises françaises.
Pour moi donc la hausse de la TVA est une bonne mesure.

b) la CSG

La contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt destiné à participer au financement de la protection sociale. Il a été créé par la loi de finances pour 1991.
en 2015 : 7,5% sur les revenus, 6,6% sur les pensions de retraite, 6,2% sur revenus de remplacement et 8,2% sur revenus du patrimoine.
Augmenter la CSG, même si elle peut financer la protection sociale et les retraites ( alors qu'elle a subi de véritables hausses depuis 1991) viendrait à encore diminuer le pouvoir d'achat.
Or le seul candidat à proposer la hausse de la CSG est Emmanuel Macron même si cette hausse ne sera pas généralisée aux chômeurs et aux retraités les plus modestes.
Je ne suis pas favorable à ce que la CSG subisse de nouveau une augmentation

c) l'impot sur le revenu et niches fiscales

tous les candidats prônent pour une baisse de l'IR , spécifiquement sur les 1ères tranches de l'impôt en faveur donc des plus défavorisés. Seul Jean Luc Mélenchon parle d'établir 14 tranches avec des taux importants pour les très gros revenus. 
Pour les niche fiscales et l'optimisation de l'IR , seul Jacques Cheminade en parle , proposant une diminution drastique des niches fiscales qui favorisent en général les plus gros revenus.
Une baisse de l'IR tend à améliorer le pouvoir d'achat et donc j'y suis bien évidemment favorable. Je suis aussi favorable à ce que le traitement des plus gros revenus ne bénéficie pas de baisse

d) L'évasion fiscale

Les diverses formes d’évasion et de fraude fiscales représenteraient pour la France un manque à gagner annuel compris entre 60 et 80 milliards d’euros soit 16 à 22 % des recettes fiscales brutes de l’Etat. Nicolas Dupont-Aignan propose un IS consolidé des multinationales au prorata de leur chiffre d'affaires réalisé sur le sol national.Cette proposition ressemble aussi à celle de Marine le Pen qui propose de taxer les mêmes groupes. Les autres candidats ne proposent rien de révolutionnaire.
S'attaquer aux multinationales qui optimisent le paiement de l'IS en France est une bonne chose . Ce problème est identifié par Bercy depuis pas mal d'années mais les contrôles fiscaux n'ont jamais été probants.

e) L'ISF et la taxation du patrimoine

En 2015, il concernait 343.000 foyers, et il a rapporté 5,2 milliards d'euros. La droite a souvent parlé de le supprimer mais elle n'est jamais passée à l'acte. Pour François Fillon, cette suppression est indispensable pour éviter l'exil fiscal, bien que le rapport de cause à effet ne soit pas établi. À la place de l'ISF, François Fillon veut instaurer un taux unique sur les revenus du capital de 30%.
Les autres candidats veulent conserver l'ISF ou une taxe plus ou moins semblable ( Emmanuel Macron).
Jacques Cheminade , en matière d'IR et autres taxes propose d'établir en France un régime de paiement de l'impôt en fonction de la nationalité et non plus en fonction du lieu de résidence. Une bonne solution pour éviter toute évasion fiscale.
Je préfère de loin conserver l'ISF et adopter la solution de Jacques Cheminade qui pourrait être à développer.

f) La taxe d'habitation

Seul Emmanuel Macron trouve la taxe d'habitation injuste. Alors que celle ci est plafonnée en fonction de l'IR , en d'autres termes que ceux qui ne paient pas d'impôt paient une petite taxe d'habitation , je trouve que le système actuel est bien approprié. Exonérer la taxe d'habitation pour 80% de la population est énorme et il faudra trouver le financement pour les collectivités.

Cette proposition n'est pas urgente pour moi . C'est plus un effet d'annonce pour se démarquer des autres candidats.

MA CONCLUSION

En matière de fiscalité, la proposition de François Fillon sur la hausse de la TVA est pour moi primordial pour notre économie ( d'autant que les taux de nos voisins européens avoisinent les 22% également). Par contre, les diverses propositions de Jacques Cheminade, apolitique, sont intéressantes, en matière de TVA, d'IR et d'IS.  Et pour terminer les propositions pour contrer l'évasion fiscale des deux parties d'extrême droite , même si elles sont politiques , peuvent être efficaces.

Classement "FISCALITE" :
François Fillon :             10 points
Jacques Cheminade :      5 points
Marine Le Pen :               3 points
Nicolas Dupont-Aignan :  3 points


3) ENTREPRISE

a) Les marchés publics et la part pour les PME

Selon le dernier recensement effectué par l’OEAP, la part des PME dans les marchés publics (en tant que titulaires) représentait, en 2013, 58,3 % du nombre total des marchés publics recensés et 27,2 % de leur montant global. ».
De plus nous savons que Bruxelles s’opposera à certaines de ces décisions au nom du dogme de la concurrence libre et non faussée.
Et pourtant certains candidats n'hésitent pas à avancer des chiffres mirobolants quant à la participation des PME dans les marchés publics. Nicolas Dupont Aignan, Marine Le Pen, Jacques Cheminade qui sont eux cohérents puisqu'ils veulent sortir de l'Europe. Par contre , quand Benoit Hamon dit que 50% des marchés publics seront proposés aux PME , peut être mais en chiffres d'affaires , ce sera bien en deça des propositions des autres candidats car l'Europe bloquera ses initiatives.

b) Les charges

En 2014, Hollande et le gouvernement Ayrault créent le CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) qui abaisse une fois encore le coût du travail de 6 %. Jugeant cela encore insuffisant, le gouvernement décide de créer le dispositif « zéro charges », applicable au niveau du SMIC, dégressif au-delà pour les salaires ne dépassant pas 1,6 fois le SMIC, c’est-à-dire environ 53 % des salaires. Concrètement, pour un salarié qui perçoit le SMIC, un entrepreneur bénéficie de 523 € de réduction de charges (CICE inclus) tandis qu’un salarié qui perçoit 1900 € bruts fait bénéficier son employeur d’une exonération de 361 €. Selon le gouvernement, pour une PME de 20 salariés, cela représente jusqu’à 13 000 € en moins de charges salariales par trimestre.bordereau cotisations
Les cotisations patronales représentent 51 % du salaire brut, ce qui revient à 33,8 % du salaire super brut et les cotisations salariales (25 % du salaire brut)
La France est le pays d'Europe où les charges salariales sont les plus fortes.
François Fillon, Emmanuel Macron , Marine le Pen et Nicolas Dupont Aignan sont les seuls à mettre dans leur programme une diminution drastique des charges patronales et salariales en modifiant également les principes du CICE.
Par contre l'effet conjoint avec la hausse de la TVA ( proposé par F.Fillon) me parait plus judicieux que celui avec la hausse de la CSG (proposé par E.Macron).

c) Les travailleurs détachés

Seule Marine le Pen en parle clairement dans son programme.
La directive européenne concernant le détachement de travailleurs remonte à 1996 et est censée contribuer au développement du marché intérieur de l’Union européenne (UE) en facilitant la circulation de la main-d’œuvre.
L’article 2 du texte définit le travailleur détaché comme « tout travailleur qui, pendant une période limitée, exécute son travail sur le territoire d’un Etat membre autre que l’Etat sur le territoire duquel il travaille habituellement ». Attention, donc, à ne pas confondre ces salariés avec les ressortissants d’un Etat membre qui s’installent durablement dans un autre pays et y cherchent un emploi, sans être salarié d’une entreprise de leur pays d’origine au préalable.
une entreprise qui détache une personne continue de payer les cotisations sociales dans le pays où celui-ci est employé habituellement. Concrètement, cela veut dire qu’une entreprise polonaise qui envoie temporairement des salariés en France dans le cadre d’un contrat doit les payer au salaire français, mais s’acquitte des cotisations sociales polonaises.

Je suis d'accord avec Marine le Pen pour revoir l'équilibre des charges et sa cohérence avec les salariés français .

MA CONCLUSION

L'effet conjoint avec la hausse de la TVA ( proposé par F.Fillon) me parait plus judicieux que celui avec la hausse de la CSG (proposé par E.Macron). Le problème des travailleurs détachés ne peut être résolu que par une sortie de l'Europe. La part importante des marchés publics pour nos PME nationales également. D'où la cohérence des programmes de Marine Le Pen et Nicolas Dupont Aignan.

Classement "ENTREPRISE" :
François Fillon :             10 points
Marine Le Pen :               5 points
Emmanuel Macron :         3 points
Nicolas Dupont-Aignan :  3 points


4) TRAVAIL

François Fillon et Emmanuel Macron veulent modifier le système d'allocations chômage actuel Emmanuel Macron veut faire bénéficier plus les non salariés de ce système. Ils veulent aussi chasser les abus. (bien que ce ne soit pas nouveau).
Benoit Hamon déroule quant à lui son revenu universel d'existence de 600 € pour les 18-25 ans et qui sera étendu à toute la population plus tard.
Par contre F.Fillon et E.Macron sont aussi les seuls (bizzarement) à ne pas vouloir abroger la loi El Khomri votée en aout 2016.
F.Fillon veut supprimer les contrats aidés. M.Le Pen et J.Cheminade veulent revaloriser la filière professionnelle.
Tous ont une proposition pour réévaluer les bas salaires. Proposition politicienne.
Pour ce qui est du temps de travail, F.Fillon veut abroger les 35 heures et même supprimer un jour férié. E.Macron  veut plutôt une négociation par branche et aussi une différenciation par âge ( différence entre un jeune et un sénior).
Quant à la transition numérique, seuls Jacques Cheminade et Marine le Pen osent en parler dans leur programme.

MA CONCLUSION

Je ne suis pas d'accord avec l'abrogation totale des 35 heures proposée par F.Fillon. D'autant que le pays traverse une période de chômage sans précédent et que le travail devra être redistribué surtout avec l'arrivée de la révolution numérique.
La mise en place par branches est plus judicieuse ( E.Macron).

Classement "TRAVAIL" :
Emmanuel Macron :         10 points
Marine Le Pen :               5 points
François.Fillon :               3 points
Jacques Cheminade :      3 points


5) RETRAITE

F.Fillon est le seul à vouloir reporter l'age légal de la retraite à 65 ans (au lieu de 62 ans aujourd'hui).
E.Macron veut moduler cet âge légal de départ à la retraite entre 60 ans et 67 ans selon les métiers tout en construisant un régime universel des retraites.
Par contre M.Le Pen et JL Mélenchon veulent revenir à la retraite à 60 ans.
Les différentes formes de financement des retraites.

MA CONCLUSION

Augmenter l'âge légal de la retraite pour tous n'est pas nécessairement la meilleure solution à mon avis. La proposition d'E.Macron me semble être la plus crédible.

Classement "TRAVAIL" :
Emmanuel Macron :        7 points
 


6) AGRICULTURE

En 2015, 33% des agriculteurs déclarait gagner 350 euros par mois.
Ils étaient 18% dans cette situation en 2014. Le nombre de salariés agricoles est en baisse, tous les secteurs sont touchés par cette paupérisation. Les origines sont multiples : une conjonction de problème sanitaires, d'événements climatiques exceptionnels, l'effondrement des prix etc.
PAC, aides de l'Etat et effets pervers
Parmi les programmes , il faut distinguer ceux des candidats qui veulent rester dans l'Europe de ceux qui veulent en sortir.
F.Fillon , E.Macron et B.Hamon sont les seuls qui veulent rester européens. Les marges de manoeuvres sont faibles et il leur sera difficile de modifier la PAC(politique agricole commune).
Les propositions de ces 3 candidats sont plus démagogues qu'efficaces. IL est évident pour moi que la France paie le prix le plus fort de la PAC en rapport avec les agriculteurs des autres pays de l'Union Européenne. Et pourtant nos produits agricoles sont les plus convoités.
L'agriculture française est le seul sujet qui me ferait dire qu'il faut sortir de l'Europe ou du moins de la PAC. Et dans ce domaine , je me rapprocherai plus de Marine Le Pen, François Asselineau ou Jacques Cheminade.
 

MA CONCLUSION

Classement "AGRICULTURE" :
Marine Le Pen :         10 points
François Asselineau :  5 points
François.Fillon :               3 points
Jacques Cheminade :      3 points


7) DETTE PUBLIQUE/ FONCTION PUBLIQUE

La dette en France de 2037 milliards d'€ avec près de 95 % du PIB et même 150 % du PIB  si l'on rajoute les aides que nous versons aux pays d'Europe
Pour mieux comprendre le mécanisme de la dette en France
N.Dupont Aignan, F.Fillon, M.Le Pen, E.Macron prônent une réduction du ratio Dette publique / PIB à 50% . Une promesse facile à dire mais très difficile à appliquer concrètement . Quand on constate que la dette publique s'est envolée durant la dernière décennie , je ne vois pas comment cette dette pourrait passer de 95% à 50% du PIB en 5 ans ! Dans ce cas là , mieux ne vaut rien dire ni promettre comme le fait B.Hamon ou même M.Le Pen qui n'avance aucun chiffre à ce sujet.
Quant au fonctionnement et au coût de la Fonction Publique, les chiffres de suppressions de fonctionnaires , liés à la dette publique, font l'objet de surenchères incroyables: 500 000 pour F.Fillon, 120 000 pour E.Macron. E.Macron fait la part entre fonctionnaires d'Etat et fonctionnaires des collectivités locales
IL faut savoir que 5,65 millions d'agents et assimilés travaillaient dans la fonction publique fin 2015 — un actif sur cinq — contre 4,83 millions en 2000. Soit une hausse de 17 %. « Mais dans le même temps, la France a compté 6 millions d'habitants de plus qu'il faut éduquer, protéger...
La fonction publique française est-elle une exception ? « Nous consacrons 280 Mds€ au salaire des agents, soit 13 points du PIB. C'est plus que nos voisins anglais (10 points) et allemands (11 points). Deux points c'est 40 Mds€ !
Si l'Etat (- 0,01 %) a contenu ses effectifs en quinze ans, la fonction publique territoriale les a laissés s'envoler (+ 49 %), frôlant les 2 millions d'agents. Régions, départements, mairies et intercommunalités

MA CONCLUSION

Je ne suis pas d'accord , au prétexte de diminuer la dette publique , de faire une razzia sur les postes de fonctionnaires. IL est clair que les collectivités locales ont abusé ces dernières années et qu'il faudra revoir leurs organisations. Mais il y a des secteurs où la fonction publique est essentielle d'autant que de plus en plus de nos concitoyens resteront "sur la touche"

Classement "FONCTION PUBLIQUE" :
E.Macron :                 10 points
M.LePen :                    5 points
B.Hamon :                    3 points
Jacques Cheminade     3 points


Les 11 candidats à la présidentielle ( photo du MIDI LIBRE)

Les 11 candidats à la présidentielle ( photo du MIDI LIBRE)


A propos d'Emmanuel Macron:

1) Commentaire de PF (un ami très cher)

a) Le traité établissant une constitution pour l'Europe

Je me suis dès le départ opposé à l'union européenne. Je suis en effet allé chercher en mairie le traité et j'ai essayé de le lire, je dis bien essayé...un jargon absolument pas accessible à monsieur tout le monde. J'ai appelé au numéro de téléphone qui figurait sur le document pour poser des questions et en fait j'ai eu la confirmation que ce qui était en train de se faire c'était une union européenne sans les peuples . La notion de nation me semblait essentielle et indispensable au respect des habitants de chacun des pays (mode vie, coutume, langue...) et cela n'était pas retenu.
En 2005, l'occasion me fut donnée de m'opposer à cette construction destructrice de la vie humaine par le référendum du 29 mai 2005. Je l'ai saisie mais ce résultat démocratique a été piétiné par Nicolas Sarkozy et tous ceux qui ont fait des promesses de renégocier ce traité par la suite sans jamais le faire.

Le référendum français de 2005.

b) Le programme économique de ces prochaines années est défini par Bruxelles
Commission européenne, rapport pour la France

Par conséquent, le choix est simple. Le ou la présidente de la France n'a pas d'autre choix que d'appliquer les directives de Bruxelles et toute proposition de programme qui ne se calque pas sur ces dernières est pour moi un leurre et un mensonge. Aussi nous avons un seul choix possible si nous voulons que la France retrouve sa démocratie et son pouvoir de décider seule de son avenir : sortir de cette union européenne par la voie légale, celui de l'article 50 comme la GB actuellement.

c) Qui est Emmanuel Macron ?
Tout savoir sur le parcours de Macron.
E.Macron, l'escroquerie en marche
La culture d'E.Macron

Publié dans Econ-polit-social

Commenter cet article

P. F. 20/04/2017 15:28

Bonjour Thierry,


Dans tous ces choix pour ma part, la situation est simple parce que le programme qui va être appliqué est déjà connu pour le consulter il suffit d'aller sur le lien ci-dessous directement aux pages 7 et 8

http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf


En effet, depuis de très nombreuses années, il n'y a plus ni droite, ni gauche, c'est pour moi un leurre de nous faire croire encore à ce clivage...très bien illustré par cette vidéo...

https://www.youtube.com/watch?v=OEPPdTQL2S4


D'autre part, je me suis dès le départ opposé à l'union européenne. Je suis en effet allé chercher en mairie le traité et j'ai essayé de le lire, je dis bien essayé...un jargon absolument pas accessible à monsieur tout le monde. J'ai appelé au numéro de téléphone qui figurait sur le document pour poser des questions et en fait j'ai eu la confirmation que ce qui était en train de se faire c'était une union européenne sans les peuples (entre parenthèse, aucun rapport avec la renaissance de l'empire romain et les dix orteils de la statut de Daniel 2 qui reste pour moi encore à venir et on s'en approche avec l'effondrement qui approche et les nations qui reprendront le contrôle avec par la suite des alliances humaines mais elles ne seront pas UNIES l'une à l'autre). La notion de nation me semblait essentielle et indispensable au respect des habitants de chacun des pays (mode vie, coutume, langue...) et cela n'était pas retenu.
En 2005, l'occasion me fut donnée de m'opposer à cette construction destructrice de la vie humaine par le référendum du 29 mai 2005. Je l'ai saisie mais ce résultat démocratique a été piétiné par Nicolas Sarkozy et tous ceux qui ont fait des promesses de renégocier ce traité par la suite sans jamais le faire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_fran%C3%A7ais_sur_le_trait%C3%A9_%C3%A9tablissant_une_constitution_pour_l%27Europe


Par conséquent, le choix est simple. Le ou la présidente de la France n'a pas d'autre choix que d'appliquer les directives de Bruxelles et toute proposition de programme qui ne se calque pas sur ces dernières est pour moi un leurre et un mensonge. Aussi nous avons un seul choix possible si nous voulons que la France retrouve sa démocratie et son pouvoir de décider seule de son avenir : sortir de cette union européenne par la voie légale, celui de l'article 50 comme la GB actuellement. Un seul candidat propose cela. D'ailleurs les sondages sont pour moi comme le disait très bien Winston Churchill: "Je ne crois dans les statistiques (moi je rajoute les sondages...) que lorsque je les ai moi même falsifiées". Mark Twain dit aussi : "Il y a les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques (je rajoute aussi pour ma part les sondages)".
D'autant que plus de 300.000 votes sur internet donnent des résultats totalement différents (même si une même personne peut voter une fois par jour...)

http://2017-election.fr/sondage-1er-tour-election-presidentielle-2017-1.html


et ici pas assez de votants pour moi mais ...

http://candidat-2017.fr/


Je pense que la surprise risque d'être de taille à l'image des élections de 2002 et des sondages bidons qui les ont précédés (voir ci-dessous le lien) ... enfin le Brexit et l'élection de Donald Trump nous ont aussi montré si besoin était que les sondages sont des outils de manipulations de l'opinion des peuples : pour ma part, je pense qu'une loi dans la constitution devrait les interdire et je le proposerai dans le cadre d’un référendum d’initiative populaire comme le propose François Asselineau…

http://www.france-politique.fr/sondages-electoraux-presidentielle-2002.htm

le résultat des urnes…

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_2002

D’autre part, certains sites proposent une étude plus approfondie des personnages qui se présentent à l’élection. On peut voir que la notion de transparence est dans le terme mais pas dans la vie réelle…

Attention donc…

Exemple avec le site les crises

http://www.les-crises.fr/video-presidentielle-2017-tout-savoir-ou-presque-sur-le-parcours-de-macron/


https://www.youtube.com/watch?v=hIQ4Itmj7YE



Mensonges et manipulations, je pense qu’en tant que chrétien né de Dieu nous avons besoin d’un véritable renouvellement de l’esprit comme nous le rappelle l’apôtre Paul en Romains 12 : 1 et 2
« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Soyez transformés ou laissez-vous transformer…Il vit en nous, si nous nous abandonnons totalement à Lui, Il va le faire…

Merci pour ton travail et ton partage et bon vote.

Bien fraternellement.
P. F.