Jeux olympiques : un vrai spectacle

Publié le par Thierry T

Les cérémonies d'ouverture des jeux olympiques de Sochi et de Rio ont été époustouflantes. Après celle de Londres qui etait restée dans toutes les mémoires , il semblerait qu'une surenchère est lancée par tous les organisateurs de grands rendez vous sportifs ...En sera t-il de même pour les jeux olympiques en France en 2024 ?
 
Page d'accueilBienvenueVente de timbres
   Mes publications SportsCrise au Brésil ?


1) JO 2012 Londres:"un spectacle époustouflant"

Voici la chronique "JO 2012 de Londres" avec mon commentaire de la cérémonie d'ouverture vendredi 27 juillet de 20h12 (heure anglaise) - pour symboliser l'année 2012 - à minuit, soit de 21h12 heure française à 1h du mat'.Un clin d'oeil en lumières a été fait à 20h12 mais le spectacle n'a commencé qu'à 21h (22h heure française). Il a duré presque 3 heures !jo londres

3 heures de spectacle époustouflant, inventif, émouvant et drôle, en un mot grandiose !

J'étais devant mon poste de télévision à défaut d'être à Londres et malgré un pic de fatigue au moment où les délégations défilent (c'était très long il y avait 204 nations représentées), j'ai réussi à tenir le coup jusqu'au bout ! 

Le Parisien du samedi 28 juillet a titré "Histoire, magie et émotion" et l'Equipe du même jour a écrit : "la cérémonie d'ouverture offerte hier au monde entier par les Britanniques a été exceptionnelle d'audace, de poésie et d'humour". Elle a été orchestrée par Danny Boyle, réalisateur talenteux du film "Slumdog Millionnaire". Va-t-il être anobli par la reine comme Paul Mc Cartney ? Il le mérite ! 

J'ai TOUT aimé dans cette cérémonie appelée "Les Iles aux Merveilles" - réglée au détail près (forcément) et pleine de surprises. "Absolutely fabulous" pourrais-je dire... 

Si vous avez loupé cet événement exceptionnel qui restera gravé à jamais dans les mémoires (LA mémoire universelle) et dans l'histoire des JO, voici une séance de rattrapage avec ma chronique - non exhaustive je précise - qui retrace les temps forts de cette cérémonie (au présent pour rendre cette évocation + vivante).


2) JO 2012 Londres Cérémonie d'ouverture : son déroulement

22h : Bradley Wiggins vainqueur du tour de France 2012 donne le coup d'envoi du spectacle en sonnant une énorme cloche de 23 tonnes.
Nous sommes alors en pleine campagne anglaise avec moutons, poules et autres animaux de ferme sur le stade olympique lui-même transformé en campagne anglaise avec champs, pelouses, terrains de cricket et petites maisons avec jardinet pour évoquer l'Angleterre aux temps anciens. Avec d'innombrables figurants en costume d'époque.
Puis nous passons à l'ère industrielle et en 15 minutes tout disparaît comme par enchantement pour faire place à des cheminées fumantes, des machines, des mineurs et autres ouvriers aux conditions de travail particulièrement difficiles (il s'agit bien sûr de rendre hommage à la classe ouvrière). Nous voyons l'avènement du Chemin de Fer et écoutons Kenneth Branagh (grand acteur et grand réalisateur britannique) réciter du Shakespeare.Là dessus, les femmes protestent et obtiennent le droit de vote (en 1908 pour les + des 30 ans et en 1938 je crois pour les + des 21 ans, soit bien avant les femmes en France).
Là encore en un clin d'oeil tout disparaît pour rendre hommage à la Santé publique (avec la 1ère échographie notamment et les hôpitaux pour enfants) puis aux Contes tels que Peter Pan, Alice au Pays des Merveilles, Mary Poppins, Harry Potter, etc. Même JK Rowlings (auteur de Harry Potter) participe à ce tableau en lisant des extraits de Peter Pan. Magie et émotion sont au rendez-vous.
J'en passe pour arriver au moment où des cercles lumineux sont hissés dans les airs et s'embrasent en feu d'artifice s'achevant sur une pluie de feu, alors que les cercles se sont superposés, formant les anneaux olympiques. 
Daniel Craig himself, actuel James Bond, va dans un film chercher la reine Elisabeth au Palais de Buckingham. La reine joue son propre rôle, quel sens de l'auto-dérision (qui peut faire ça sans être ridicule ? Personne !) ! Cette séquence est extraordinaire (c'est bien le mot !), James Bond emmène Sa Majesté en hélicoptère et ils sautent en parachute dans le film juste au dessus du stade de Stratford.


3) JO 2012 Londres Cérémonie d'ouverture : l'arrivée de la reine

C'est alors que la Reine arrive et s'installe dans la tribune officielle avec le Prince Philip bien sûr mais aussi Kate, William et Harry pour ne citer qu'eux. Sont également présents David Cameron, Prime Minister, et sa femme et d'autres chefs d'état ou représentants : Jean-Marc Ayrault, Michèle Obama,etc.
Un choeur d'enfants entendants et non entendants entonnent alors "God save the Queen". La Reine déclare les 30èmes Jeux Olympiques ouverts.Puis nous sommes projetés dans une discothèque géante qui retrace 50 années (environ) de musique pop : un voyage musical cette fois (presque exhaustif) des années 60 à nos jours. Le moyen aussi de mettre la jeunesse à l'honneur, de montrer que Londres est une capitale dynamique et jeune (a un esprit jeune puisque auparavant nous avons vu l'histoire du Royaume en tableaux) et de symboliser l'avenir. Cela n'aurait été qu'un catalogue de musiques et de tubes s'il n'y avait eu une petite mise en scène entre un garçon et une fille qui se rencontrent. C'est plustôt bien vu pour tenir le public en haleine.Cela s'achève sur la musique actuelle et sur les découvertes technologiques notamment le 1er site web créé par un britannique.


4) JO 2012 Londres La flamme olympique

Nous voici au moyen crucial et le summum du glamour est atteint lorsque David Beckam est montré dans une vedette allant à vive allure sur la Tamise (et de l'allure, il en a ! - il renverrait presqflame olympiqueue Brad Pitt, s'il était là, au vestiaire ! -). C'est lui qui plus tard va transmettre la flamme à un quintuple champion olympique britannique Sir Steve Redgrave qui la portera jusqu'au stade. J'en viens à la séquence "humour" avec Rowan Atkinson (Mister Bean of course) qui intervient dans le spectacle en détournant la musique de Vangelis (les commentateurs ont dit Mike Oldfield, they made a mistake)

"Les Charriots de Feu" jouée par un orchestre symphonique en direct. Mister Bean fait rire en s'ennuyant à jouer la même note au piano tandis que l'orchestre joue : il fait autre chose tout en jouant, allant même jusqu'à téléphoner, tout ça avec force mimiques délicieuses... et drôles !
Est projetée ensuite la célèbre séquence finale du film où tous les athlètes courent sur la plage et parmi eux se trouve... Mister Bean ! Qui se fait distancer et finit par prendre un taxi (voiture d'époque) pour se retrouver en tête. Excellent ! Je ne suis pas très Mister Bean à la base ni "humour anglais" mais il faut reconnaître qu'ils ont un sacré sens de l'auto-dérision. Là cela a fait mouche en tout cas, comme avec la séquence désormais culte de James Bond et de la Reine.

Et le clou du spectacle fut l'embrasement de 204 petites flammes allumées par de jeunes athlètes - Sir Steve Redgrave  ayant donc passé le flambeau, au sens propre comme au sens figuré - lesquelles flammes se sont redressées pour former une gigantesque flamme s'élançant vers le ciel.
C'était sans compter l'arrivée du dernier Beatle vivant Sir Paul Mc Cartney qui a chanté un "Hey Jude" d'anthologie et chauffé les 80 000 personnes du stade en leur faisant entonner le refrain (quelle performance !). Et cela s'acheva bien sûr par un embrasement du stade.
Tout le monde a retenu son souffle quand la chanteuse Emeli Sandé a chanté "Abide with me".
Il s'agissait de la 2è fois que la reine Elizabeth ouvrait les Jeux Olympiques (elle avait inauguré ceux de Montréal en 1976). 
Son père Georges VI avait inauguré ceux de 1948 et son arrière grand-père Edouard VII, ceux de 1908, à Londres les 2 fois. Une affaire de famille en somme !


5) JO 2012 Londres: en conclusion

Je résumerai cette cérémonie par : Histoire avec un grand H, participation de tous (adultes, enfants, jeunes, différentes classes de la population, les handicapés, etc.) pour réunifier la Grande Bretagne et que tous "communient" aux Jeux Olympiques. Et MAGIE pour faire rêver


Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Axel 22/10/2014 11:43

Hello,
Je me souviens encore de cet évènement. C'était vraiment spectaculaire il faut l'avouer. Merci pour ce petit flash-back.

Laetitia 03/08/2012 08:53


Merci Marie-Noëlle pour cet excellent résumé !


Concernant la musique des Chariots de Feu, ils ont bien mentionné VANGELIS, Mike Olfied est intervenu juste un peu avant pour une autre musique de film, je n'ai pas retenu le titre du film
(L'exorciste ?)...


Pour le reste merci...tu as eu le courage de tenir jusqu'au bout ! ...ce qui n'a pas été mon cas ! : )


A bientôt !