des températures de plus en plus hautes

Publié le par Thierry T

Il est indéniable que les températures sont de plus en plus hautes. Nous apprécions mieux un climat ensoleillé que les jours froids. Cependant ces changements de températures sur toute la surface du globe entraînent des déséquilibres écologiques de plus en plus significatifs. Les accords de la COP21 n'y changeront rien, le processus semble irréversible et les efforts humains nous laissent le bec dans l'eau.

Thierry T synthèsePage d'accueilVente de timbres
   Mes publications MusiqueEcon.polit.social

Menu :
2016 bat tous les records de températures
Des records de températures aux 4 coins du globe
2015 , la plus chaude dans le monde
L'engagement des états lors de la COP21 à Paris
Conséquences du réchauffement climatique


1) 2016 bat tous les records de températures

C'est un nouveau sommet. La planète a vécu l'année la plus chaude depuis 1880 , date où les températures sont mesurées.  La température globale de la planète et des océans s'est révélée supérieure de 0.94°C à la moyenne des températures du 20ème siècle.
Plus d'informations sur NOAA

a) Novembre 2016 le plus chaud de tous les temps

Novembre et les dix premiers mois de 2016 ont chacun été les plus chauds sur la planète enregistrés depuis le début des relevés de température, en 1880, a annoncé  l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).
Il s'agit également du 38e mois de novembre consécutif au cours duquel la température du globe était au-dessus de la moyenne de celle du XXe siècle, atteignant 0.97 °C, précise la NOAA.
Les températures plus élevées ont résulté d'un air plus chaud à travers toute la planète à la surface des terres et des océans, distribué de manière égale entre les hémisphères Nord et Sud.

b) Février 2017, le plus chaud de tous les temps

Selon le NOAA , le mois de février 2017 a été le 2ème mois le plus chaud depuis 1880

2) Des records de températures aux 4 coins du globe

L'hémisphère Sud a connu globalement en novembre des températures records à la surface des terres, surtout la partie sud de l'Amérique latine et dans l'ouest et le sud de l'Australie . Pour l'hémisphère Nord, novembre n'a été que le troisième plus chaud dans les annales. Des parties du sud du continent européen, les régions côtières dans l'ouest des Etats-Unis et la plupart de l'extrême est de la Russie ont été les plus chaudes en novembre. En revanche, des parties du centre de la Sibérie ont enregistré durant ce même mois des températures de 4 à 5 °C sous la moyenne.
La température à la surface des océans a été à fin 2015 la plus élevée jamais enregistrée se situant 0,8 °C degré au-dessus de la moyenne du XXe siècle. Depuis le début de cette série , il s'agissait du sixième mois consécutif au cours duquel la température globale à la surface des océans dépasse le précédent record.
Ces records de température se sont produits en l'absence du courant chaud du Pacifique El Niño, qui généralement apparaît tous les cinq à sept ans en moyenne et exerce une forte influence sur le climat du globe. Selon la NOAA, il y a près de 60 % de chances qu'El Niño réémerge durant l'hiver dans l'hémisphère Nord.

3) 2015 : l'année la plus chaude dans le monde

Au niveau mondial, 2015 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis. Le 21ème siècle compte déjà 14 des 15 années les plus chaudes jamais observées et chacune des 3 dernières décennies s'est révélée plus chaude que la précédente, la décennie 2001-2010 battant tous les records.
Le graphique visible sur le lien ci dessous nous montre qu'en 2015, nous avons atteint déjà +0.8C° en rapport avec la moyenne des températures de la fin du 20ème siècle et qu'entre 2014 et 2015 il y a eu d'un coup une augmentation moyenne de 0.1C°.
2015 a également été la 1ère année à avoir durablement franchi le seuil symbolique de 400 parties par million(ppm) de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère.

4) L'engagement des états lors de la COP21 à Paris

L'accord de Paris (COP21) se résume dans ces mots : "maintenir la température moyenne mondiale bien au dessous de 2°C par rapports aux niveaux préindustriels et poursuivre l'effort pour limiter l'augmentation de la température à 1.5°C, reconnaissant que celà réduirait significativement les risques et les impacts du changement climatique"
Or , selon les chiffres de la NOAA et d'autres organismes et comme indiqué plus haut , nous sommes déjà à une augmentation de 0.8°C de plus en moyenne en rapport aux niveaux préindustriels , moyenne qui augmente chaque année.
En 2013 , 36 milliards de Co2 ont été émises dans l'atmosphère . En 2015 , 47 milliards de CO2.
Selon le programme des Nations Unies, pour rester en deça des 1.5°C d'ici à 2100, il ne faudrait émettre que 450 milliards de tonnes de CO2. or avec 47 milliards par an , ce seuil sera atteint en 2024.
L'accord de Paris COP21 prévoit que les Etats ne réviseront à la hausse leurs promesses qu'à partir de 2020 pour une entrée en vigueur en 2025.

Cherchez l'erreur !

NOAA , national climatic data center

Global climat

Les USA sortent de l'accord de Paris

5) Conséquences du réchauffement climatique

Considérés comme vitaux pour la Terre, les océans ne vont pas bien ( selon le dernier rapport de l'UICN).
La hausse des températures favorise la propagation des microbes, multipliant les maladies parmi les végétaux et les animaux. Chez les tortues, par exemple, la chaleur fait augmenter les naissances des femelles.
Depuis des années, des études mettent en avant le rôle du réchauffement climatique dans la fonte des glaciers et la montée des océans ( 4 à 6 mètres sur les 100 prochaines années) qui pourraient mettre en danger 400 millions de personnes qui vivent au bord de la mer.
L'intensité des typhons et ouragans a augmenté de 15% durant ces 20 dernières années , conséquence également du réchauffement climatique et celà ne va pas s'améliorer.
 

Frejus

Frejus dans quelques années ?

Liens intéressants :

Scénarios du SRES de l'IPCC

Tags: COP21, températures,hautes,record, chaud, noaa, climat

Publié dans Planète : climat

Commenter cet article

Quentin 13/04/2016 18:36

Hello,
Oh oui ! L'an dernier on a connu des températures vraiment désagréables. Je me rappelle de la canicule qui avait frappé la France l’été dernier. J’espère qu’il fera moins chaud cette année.