Israël - Iran, les Etats-Unis et l'AIEA

Publié le par Thierry T

Rappelez vous , on parlait de plus en plus d'un conflit imminent entre Israël et l'Iran en 2012 jusqu'au début de 2013, du sans doute aux nombreuses provocations de l'ancien président Iranien qui désirait se débarrasser d'Israël. Les conflits entre Israël et les pays avoisinants n'ont jamais cessé depuis 1948, date de la constitution de l'état d'Israël. Bien que des tentatives de paix aient été amorçées, soutenues par la communauté internationale et surtout par les Etats-Unis d'Amériques, les bruits de guerres sont dans tous les esprits, et celà n'est pas prêt de s'arréter. Même si le nouveau président actuel, Hassan Rohan , semble plus modéré, Israel reste vigilant.  N'oublions pas que le petit pays d'Israël est également sus la menace permanente de bombes venant des pays avoisinants.
Dernier événement : Israël satisfait de la position des USA sur le programme nucléaire de l'Iran.

  Menace-fusees-1 Menace-fusees

Page d'accueilBienvenueVente de timbres
   Mes publications Chrétiens du mondeGéopolitique

pour en savoir plus : LIESI


1) Iran et programme nucléaire- de 2013 à 2017

ACTUALITE : Octobre 2017, Donald Trump ne certifie pas l'accord sur le nucléaire iranien. Les gardiens de la révolution sont désormais classés comme "organisation terroriste" par les Américains.
Le président iranien Hassan Rohani a rappelé que "L'accord nucléaire n'est pas modifiable; tant que nos intérêts l'exigent, nous resterons dans l'accord nucléaire et nous coopérerons avec l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique), mais si un jour nos intérêts ne sont pas satisfaits, nous n'hésiterons pas une seule seconde et nous réagirons."
La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni se sont quant à eux dits "préoccupés par les implications" de la décision Américaine de ne pas "recertifier" l'accord sur le nucléaire iranien.
Emmanuel Macron s'est entretenu avec Hassan Rohani pour exprimer "l'attachement de la France" à l'accord. Il envisage de se rendre en Iran, à l'invitation du président Rohani, ce qui serait la première visite d'un chef d'État ou de gouvernement français en Iran depuis 1971.
ACTUALITE : Janvier 2017 , Donald Trump va t-il modifier l'accord sur le nucléaire avec l'Iran ? article du Monde.fr
ACTUALITE : 13 juillet 2015 , accord sur le nucléaire Iranien et levée des sanctions
la suite
ACTUALITE : 22 novembre 2014 , 1 an après l'accord de Genève (voir ci dessous), les négociations ont repris entre l'Iran et la communauté internationale représentée par les "5+1" que sont les 5 pays du Conseil de sécurité, les Etats Unis, la Grande Bretagne, la France, la Russie et la Chine + l'Allemagne. A en croire plusieurs spécialistes (article du Point), un accord est loin d'être trouvé. En cas d'échec, c'est un nouveau conflit latent entre l'Iran et Israël qui va commencer.
ACTUALITE : le 22 novembre 2013, accord obtenu à Genève sur l'arrêt des progrès du programme nucléaire iranien. Celà n'empêche pas à mon avis que la tension au Moyen Orient reste vive, la menace pouvant toujours venir du grand nord, comme la Russie qui soutient encore la Syrie.
A ce propos, savez vous qui détient l'arme nucléaire ? pour en savoir plus
Cet accord n'a pas apaisé les relations entre Israël et l'Iran. La réaction de Netanyahou ne s'est pas faite attendre le jugeant comme une "erreur historique" ....pour en savoir plus


2) Chronologie des conflits israélo-arabes

Le peuple juif , dispersé depuis la destruction de Jérusalem en 70 ap.JC n'a jamais eu de nation propre jusqu'au 14 mai 1948 où l'état d'Israël a été officiellement reconnu. Juste après cette reconnaissance, six nations membres de la ligue Arabe ont aussitôt attaqué Israël . Malgré les différents conflits , des milliers de juifs sont revenus au pays depuis 1948.  israel de 1948 à 1975

Quelques nations arabes, la Lybie, l'Iran, la Syrie, le Liban (Hezbollah) et même l'Egypte jusqu'à l'accord de paix avec Sadate ( 1978) ont désiré la destruction de l'état d'Israël. Yassar Arafat, chef de l'OLP, a même déclenché des attentats terroristes à travers le monde, visant des juifs israliens pour l'autonomie et la libéralisation de la Palestine .
Mais jusqu'à maintenant, Israël a tenu bon, bien que soutenu par les Etats unis, elle s'est souvent défendue seule contre les attaques de ses pays voisins.israel de 1975 à 2006

Depuis 2007, plusieurs attaques d'israël contre la bande de Gaza, en réponse aux attaques du Hamas. Quelques attaques d'Israël ont été jugées "disproportionnées" par les Nations unies ce qui laisse à penser qu'Israël est de plus en plus isolée sur la scène internationale.
Hassan Rohani est le nouveau président de l'Iran depuis aout 2013, les tensions avec la scène internationale semblent avoir été apaisées et un dialogue reprend.
L'avis d'Israël sur l'intervention de Donald Trump du 13 octobre 2017
Nucléaire Iranien vu d'Israël: par Courrier International


3) L'état d'Israël et les prophéties bibliques

La reconstitution de l'état d'Israël, comme la renaissance de la ville de Jérusalem ainsi que le retour des juifs dans leurs pays font l'objet de multiples références dans la Bible.
Aucune autre nation de l'histoire n'a cessé d'exister pendant des siècles pour revenir ensuite reprendre sa place comme nation sur la scène internationale. La parabole du figuier racontée par Jésus nous dit ceci :
Matthieu 24 : 32-34 " instruisez vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le fils de l'homme est proche, à la porte. "
Ce verset est tiré du chapitre 24 de Matthieu qui relate la fin des temps .
Jérémie 24 :1-6 nous montre bien que les figues représentaient Israël. Ces paniers de figues indiquent qu’il y a en Israël des personnes bonnes et d’autres mauvaises, et que Dieu donnera aux unes et aux autres le salaire qu’elles méritent, comme il le fera aussi pour tout autre peuple. 
Il est d'avis de la plupart des commentateurs que la reconnaissance de l'état d'Israël en 1948 marque le début de "la fin des temps" même si cette période peut durer encore très longtemps


4) Le soutien de la Syrie par l'Iran , la Russie et la Chine

L’Iran, la Syrie, la Russie et la Chine planifient le « plus grand jeu de guerre de tout les temps au Moyen-Orient » selon une information non-confirmée, publié par l’agence de propagande iranienne FARS. carte moyen orient et chine
Il n'est pas rare de voir dans la presse l'association de ces quatre nations. Quand on sait que l'Iran et la Syrie sont hostiles à l'existence d'Israël, on imagine les conséquences d'un soutien de la Russie et de la Chine à ces deux pays.
Le livre d'Ezechiel , chapitres 38 et 39 , nous relate une vision prophétique. Les peuples du "septentrion" (le grand nord) viendront l'attaquer avec une mention de la tribu de Mechek et Toubal ( quelque part en Russie). En fait plusieurs nations sont citées, Magog ( Russie), Perse (Iran, Irak, Afghanistan), Ethiopie (Ethiopie et Soudan), Lybie, Gomer ( Europe de l'est) et Togarma (Turquie).
Il sera donc inévitable qu'une guerre mondiale sera déclenchée, tous ces pays, à forte conotation islamique et communiste, voulant la destruction d'Israël.


5) La bombe atomique et ses effets sur l'être humain.

Zacharie 14:12 : "voici la plaie dont Dieu frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : leur chair tombera en pourriture tandis qu'ils seront sur leurs pieds, leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites, et leurs langue tombera en pourriture dans leur bouche. en ce jour-là, Dieu produira un grand trouble parmi eux."

J'ai découvert ce verset biblique après avoir discuté avec un étudiant en sciences qui m'a affirmé que ce verset relatait exactement l28091252journal-d-hiroshima-jpges effets de la bombe atomique sur l'être humain. En effet , jusqu'à 4 km de l'épicentre de l'explosion d'une bombe atomique, bâtiments et humains prennent feu spontanément. Jusqu'à 8 km, les êtres vivants sont brulés au 3ème degré, sans parler des effets des rayons gamma.  
Ci joint le témoignage d'un médecin ( Dr Michihiko Hachiaya) qui a vécu Hiroshima le 6 aout 1945 et les premiers symptomes qu'il a put constater :
"Au moment de l’explosion, me répond-il j’étais en train de tailler des arbres ans le jardin. Tout d’abord, il y eu un éclair blanc, aveuglant, puis aussitôt une vague de chaleur dont le souffle me jeta à terre. Par chance, je ne fus pas blessé et ma femme non plus; Mais vous auriez du voir notre maison. Elle ne s’était pas abattue mais elle  s’était inclinée, et à l’intérieur comme à l’extérieur, tout était démoli. Un peu plus tard, nous avons vu passer devant nous des centaines de personnes blessées qui essayaient de fuir. C’était une vision presque insupportable. Toutes avaient le visage et les mains brûlées et les grands lambeaux de peau qui s’en détachaient leur donnaient l’aspect d’épouvantails. Toute la nuit, ils ont défilé à la manière d’une colonie de fourmis. Au matin je les ai retrouvés étendus des deux côtés de la route, à quelques centaines de mètres de la maison. Ils n’avaient pas pu aller plus loin. Ils étaient tombés là, les uns  contre les autres, si étroitement tassés  qu’il était impossible de passer sans marcher dessus"
Le chapitre 14 du livre de Zacharie nous raconte la fin des temps et la bataille d'Harmaguedon . La bombe atomique sera sans doute utilisée pendant ces moments là.

6) Conclusion

Le destin de milliards de personnes sont entre les mains de Dieu. Nous ne pouvons que prier pour que le président Iranien n'utilise ses ressources nucléaires (bombe atomique) qu'à des fins économiques et non pas pour servir à combattre et à faire la guerre.


.La levée des sanctions contre l'Iran - un accord historique ?

Marginalisé depuis la révolution islamique de 1979, l'Iran pourrait, en cas d'accord, réintégrer la communauté internationale et devenir, à moyen terme, un nouveau partenaire stratégique pour Washington. Ce rééquilibrage dans la politique étrangère américaine au Moyen-Orient semble se dessiner depuis déjà quelques mois. La lutte commune contre l'État islamique, l'élection de Hassan Rohani à la présidentielle iranienne, la perspective d'une indépendance énergétique pour les États-Unis, mais aussi leur volonté de se désengager du Moyen-Orient sont autant de raisons qui amènent les deux capitales à vouloir se rapprocher, après 36 années marquées par une profonde méfiance réciproque.
Mais la perspective de ce rééquilibrage déplaît très fortement aux deux plus fidèles alliés des États-Unis dans la région : Israël et l'Arabie saoudite. Les deux États n'ont cessé de critiquer la possibilité d'un accord sur le nucléaire en raison des conséquences que celui-ci aurait sur la région. Au-delà de leurs déclarations incendiaires sur le danger d'un Iran possédant la bombe atomique – un danger qui, selon tous les experts, serait totalement écarté en cas d'accord – c'est plutôt les nouveaux moyens offerts par la levée des sanctions qui inquiètent Riyad et Tel-Aviv. La fin de l'embargo sur l'Iran va permettre à Téhéran de récupérer une manne financière conséquente notamment grâce à la vente de son pétrole. Israël, tout comme l'Arabie saoudite, craint que l'Iran utilise cet argent pour alimenter – encore plus qu'il ne le fait déjà – ses guerres par procuration sur différents fronts : à Gaza, en Irak, en Syrie, au Yémen et au Liban.

Courrier international

Publié dans Geopolitique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tt 21/08/2015 14:57

Je respecte votre commentaire , même si je ne suis pas d'accord . J'admets être désinformé mais qui ne l'est pas ? Je suis pour le débat contradictoire et c'est celà qui nous fait avancer . Je suis continuellement à la recherche de la vérité.

brown 16/08/2015 21:35

j ne ss pas d'accord avc vs sur l'analyse des faits que vs apportez, vs munimisez la responsabilité d'Israel et de tout l'occident qui la soutienne sur le genocide à gaza, d'ailleurs vs n'aviez pas mentionner la souffrance du peuple palestinienne. Quand à l'arme nucléaire, les américains doivent mettre pression sur Israel pr kel détruit ou confie ses stocks d'armes nucléaires à l'AIEA, meme si qu'Israel n'a pas signé le traité de non prolifération, elle doit revenir sur ses actions si elle veut que le moyen orient soit dépourvu de cette arme sale.A mon avis, c'est l'Iran qui est menacé, l'Iran doit avoir un moyen de dissuasion parceque l'axe du mal se réuni contre elle: axe américano-israel-europe-pays du golfe. Une dernière chose, votre analyse reflete la désinformation.