Apprecions les bons moments : l'expérience du violoniste Joshua Bell

Publié le par Thierry T

En 2008, le "Washington Post" a mené une enquête sur la perception, les goûts et les priorités d'actions des gens. Les questions étaient : dans un environnement public, à une heure inappropriée, pouvons-nous percevoir la beauté qui nous entoure ? Nous arrêtons-nous pour l'apprécier ? Pouvons-nous reconnaître le talent dans un contexte inattendu?

Page d'accueilBienvenueVente de timbres
   Mes publicationsMusiqueMusique chrétienne vs profane

1) L'expérience du violoniste Joshua Bell

Pour mener leur étude, ils ont demandé au violoniste  Joshua Bell, l'un des plus grands violonistes au monde, de se tenir debout dans l'entrée de la station "L'enfant plaza" à Washington. Deux jours avant de jouer dans le métro, sa prestation au théâtre de Boston affichait "complet" avec des prix avoisinant les 100 dollars la place. Violoniste Joshua Bell
Joshua Bell commença donc à jouer du violon pendant quarante-cinq minutes. Il débuta par la chaconne de la 2e partita de Bach, enchaîna avec du Manuel Ponce, du Massenet et à nouveau du Bach. À cette heure de pointe, vers 8h du matin, quelques mille personnes ont traversé ce couloir. Durant les trois quarts d'heure de jeu du musicien, seules sept personnes se sont vraiment arrêtées pour l'écouter un moment. Une vingtaine environ lui a donné de l'argent tout en continuant sa marche. Il a récolté en tout et pour tout 32 dollars.
Quand il eût fini de jouer, personne ne le remarqua. Personne ne l'applaudît. Une seule personne sur plus de milles, le reconnût ! En effet, personne ne se douta que ce violoniste était Joshua Bell, un des meilleurs musiciens sur terre. Il a joué dans ce hall les partitions les plus difficiles jamais écrites, avec un Stradivarius de 1713 valant 3,5 millions de dollars !

Une des possibles conclusions de cette expérience pourrait être : "si nous n'avons pas le temps pour nous arrêter et écouter l'un des meilleurs musiciens au monde jouant quelques-unes des plus belles partitions jamais composées, à côté de combien d'autres choses exceptionnelles passons-nous, chaque jour ?"

Rien ne permet de distinguer les personnes qui se sont arrêtées pour écouter le violoniste Joshua Bell ou celles qui ont donné de l’argent, de celles qui sont passées sans le voir. Pas de modèle démographique type : hommes ou femmes, jeunes ou vieux, blancs, noirs ou asiatiques, toutes les catégories sont représentées. Seule une catégorie s’est faite remarquer en s’arrêtant de façon systématique : ce sont les enfants. 
Dès qu’un enfant passait, il cherchait à s’arrêter pour écouter la musique. Et aussitôt son parent le tirait par la main pour avancer. 
Les enfants ont un don incroyable par rapport aux adultes : ils ont le pouvoir de s’émerveiller. La très grande majorité des gens qui sont passés devant Joshua Bell devait être composée de personnes bien éduquées. Ils étaient certainement diplômés de brillantes écoles américaines, et devaient avoir sans doute des titres impressionnants sur leur carte de visite : conseillers, consultants, facilitateurs, gourous, experts.
Mais personne au cours de ses études n'avait été préparé à croiser un talent au coin de la rue. Aucun pour imaginer qu'un génie puisse être vêtu d'un jean, d'un T-shirt à manche longue et d'une casquette de baseball.

2) Ne vous laissez pas détourner de l'essentiel

Evangile de Marc chapitre 4 verset 7 :
"Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent et l’étouffèrent, et elle ne donna point de fruit."
Mille et une choses peuvent accaparer nos pensées dans notre vie de tous les jours. Nos biens,les distractions,les soucis de ce monde et même la recherche passionnée de certaines choses – bonnes ou moins bonnes – peuvent entraîner nos esprits et nos cœurs dans un tourbillon d'activités.
Nous vivons à une époque où la technologie est omniprésente ; il existe toutes sortes de gadgets capables de satisfaire pratiquement tous nos besoins. Autrefois, quand vous écriviez une lettre, elle pouvait mettre des mois pour arriver à destination. Aujourd'hui, vous pouvez parler à une personne à l'autre bout du monde comme si elle se trouvait dans la pièce d'à côté.
Ne nous laissons pas entrainer par ce qui pourrait être futile mais profitons des moments exceptionnels que la vie peut nous apporter. S'occuper de son prochain, être attentif à ce que l'autre peut m'apporter , s'enquérir pour les gens dans le besoin.
Dieu nous avertit . Toutes choses peuvent être bonnes , mais il faut savoir gérer nos priorités. La Bible nous donne quelques directives à ce sujet , ne passons pas à côté
L'explication de la parabole su semeur par Jésus lui même peut nous aider :
La paraboble du semeur : Matthieu 13:1-9
L'explication de la parabole par Jésus : Matthieu 13:18-23

Mot clé : Violoniste Joshua Bell

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LMC 04/07/2016 10:25

J'avais déjà lu un article au sujet de cette histoire. Malheureusement les conclusions ne m'ont pas tant étonné que ça ...

goupi.pingouin 10/08/2014 20:39

Magnifique!! expérience à la fois étonnante mais pas tant que ça.. perso, je crois fortement que je me serais arrêté pour écouter ce morceau dont il est impossible de se lasser surtout joué de façon si remarquable, mais je l'aurais pas reconnu car je le découvre sur votre site (shame on me)