Extermination des chrétiens d'Irak

Publié le par Thierry T

Il y a 10 ans , les chrétiens d'Irak étaient plus d'un million. Désormais il y a moins de 300 000 chrétiens en Irak ,beaucoup ont fui le pays , et ceux qui restent sont actuellement massacrés . La communauté internationale tarde à réagir , un peu comme la Syrie il y a 3 ans . Aujourd'hui, dans l'un des berceaux historiques du christianisme, il n'y a plus un seul chrétien.

Qu'attendre de la réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU sur les chrétiens d'Orient qui a eu lieu le vendredi 27 mars 2015 ? La Vie

La situation des chrétiens dans le monde en 2015
 


SOMMAIRE
Mossoul
Les chrétiens d'Irak ont fui
Une actualité non trasmise par les médias
Plus de chrétiens d'Irak ?
La vision des Djihadistes salafistes
Que peux t-on faire ?

Mossoul
Au début de juillet 2014 , ils étaient encore 3000 chrétiens à Mossoul. Fin Juillet 2014 , il n'y avait plus personne car le groupe extrémiste ultra salafiste de l'EIL (
Etat Islamique en Irak et au Levant) les ont explusés. Les Djihadistes leur ont laissé le choix : soit payer une taxe pour leur protection (la dizya) , soit renier leur foi ou bien mourir par l'épée. 
Les Chrétiens d'Irak ont fui et sont complètements démunis
Ils ont fui leurs maisons , sans rien , même leurs objets personnels sont réquisitionnés par les membres de l'EIIL ( Musulmans sunnites) . L'ONG Portes Ouvertes a proposé de faire des dons en ligne
via leur site pour venir les aider financièrement . Des packs d'urgences ont été distribués qui leur permettent de vivre un mois .
L'AED ( aide aux chrétiens en détresse) fait également des actions pour leur venir en aide .
Les chrétiens d'Irak s'enfuient pour leur grande majorité vers le Kurdistan. L'ONU a déclaré que 35.000 chrétiens étaient présents à Mossoul avant le début de l'offensive. Presque tous ont fui la ville avant l'expiration de l'ultimatum. 400 familles sont arrivées dimanche 20 juillet  dans les villes de Dohouk et Erbil, au Kurdistan irakien (nord).
La ville de Qaraqosh et l’ensemble de la plaine de Ninive, qui accueillaient une majorité des chrétiens du pays, ont été à leur tour envahis. 120 000 chrétiens environ sont partis se réfugier en grande majorité au Kurdistan irakien, et notamment à Ankawa, faubourg chrétien d’Erbil, sa capitale.
Une actualité non transmise par les médias !
Gaza oblige , les événements tragiques d'Irak ne sont pas du tout abordés par les principaux médias français . .
C'est au début du 20ème siècle , marqué par
le génocide arménien et chaldéen perpétré par les Ottomans (résultat: 2 millions de victimes chrétiennes) que fut créée la Jordanie sur 70% de l’ancienne Palestine historique, et qu’à l’instigation de Churchill, furent dessinées, sur des territoires assyro-chaldéens, arabes, kurdes et perses, les frontières de l’Irak actuel …
C’était provisoirement calmer le jeu des revendications nationalistes arabes, au prix injuste de l’oubli des Kurdes et de leur ancien territoire, le Kurdistan, d’une part, mais c’était aussi acculer les chrétiens autochtones (assyro-chaldéens) à la marginalité et à la disparition progressive, d’autre part… Il avait pourtant été explicitement question de donner naissance à un état assyro-chaldéen pour assurer la survie des chrétiens de la région, mais la SDN en 1925 n’eut pas le courage de donner suite au projet. Le Hakkâri, bastion montagneux et inhospitalier de repli chrétien séculairement harcelé par les Kurdes fut rattaché à la Turquie.
Extrait de l'article paru sur Dreuz info.fr
Pratiquement plus de chrétiens d'Irak ?
Le nombre de chrétiens d'Irak à considérablement baissé ces dernières années et en particulier depuis l’invasion américaine de 2003. Ils étaient encore 1,4 millions il y a donc 10 ans. Ils ne seraient plus que 400.000 au mieux, soit une disparition des deux tiers de la communauté, et seulement 150.000 au pire, c’est à dire une chute de 90% en l’espace encore une fois d’une décennie.
Les chiites d'Irak sont massacrés quotidiennement sans préavis, d'une balle dans la tête par les tueurs du califat de l’État islamique en Irak et au Levant. Les chrétiens, eux, ont eu droit à un avertissement en forme de menace de mort : les djihadistes leur laissent quelques heures pour "se convertir à l’islam, payer une taxe spéciale ou quitter la ville".
Plusieurs maisons de Mossoul ont ainsi été taguées de la lettre N pour "Nassarah", terme qui désigne les chrétiens dans le Coran

La vision des Jihadistes salafistes
C'est revenir à ce qui était pratiqué à l’époque du califat arabe et ottoman et à la Tradition islamique orthodoxe jamais réformée depuis le Xème siècle. D’après cet islam sunnite ultra-rigoriste, le "chrétien" ne peut être "toléré" que s’il se soumet et paie un tribut en renonçant à tout prosélytisme et en acceptant d’être exclu des ports décisionnaires puis de subir un régime inégalitaire. Dans la sourate IX ; 29 du Coran, qui régit le statut des Dhimmis (les chrétiens et / ou les juifs "protégés" en vertu d’une soumission et d’un impôt discriminatoire), il est clairement stipulé ces Dhimmis juifs ou chrétiens (Ahl al-Dhimma, tolérées et non pleinement acceptées), soumises à l’ordre islamique, doivent payer leur "erreur" (qui est de ne pas embrasser la "vraie foi") en étant humiliés .

Que peut-on faire ? 
Tout d'abord prier . Les chrétiens persécutés , par l'intermédiaire d'ONG et autres associations nous demandent de prier pour eux. Prier pour les dirigeants des pays concernés , prier pour que les violences cessent, prier pour que la foi chrétienne soit tolérée .
La carte qui mentionne les 50 pays où il y a le plus de persécutions peut nous aider .
..
la carte
Ensuite , on peut fait faire aussi un ou plusieurs dons à Portes Ouvertes ou d'autres associations qui viennent en aide aux chrétiens persécutés. Pour L'irak il y en a .
Ce n'est pas une fatalité . Jésus Christ a annoncé la Victoire sur le mal.

 

une maison d'une famille chrétienne en Irak tagguée

une maison d'une famille chrétienne en Irak tagguée

Commenter cet article